Menu
·ACCUEIL

·UN PEU D' HISTOIRE

·LA CONSTITUTION

·I GHJUVANNALI

·NOUS

·LES ANCIENS

·LES ANCIENS (suite)

·GR20 (CONSEILS)

·GR20 (2000)

·GR20 (2003)

·U FOCU BASTA !

·TRADITION

·DECOUVRIR LA CORSE

·LA CUISINE CORSE

·LA CUISINE SUITE

·HUMOUR

·PAROLES ET MUSIQUES

·HOMMAGE

·MUNA

·ILS NOUS AIMENT

·QUIZZ

·LIVRE D' OR

·CONTACT

  Liens
·Corsicamania

·Avistaprima

·Parc naturel corse

·Adecec

·Tzek et Pido

·Actiref

·Musées de Corse

·Pasquale Paoli

·Programme TV

·La Poste

·Service Public

·Compagnie Aérienne Corse


·Compagnie Maritime

·Prefecture Corse

·Université Corse

·Europe en Corse

·Nationaliste

·Ajouter aux favoris

·Le site de Da*


 
CALVI

 


© Natale

Calvi la citadelle et le port

Une citadelle posée sur l'eau,
regarde au loin les massifs montagneux qui reflètent leur ombre sur la mer.
Les bateaux s'amarrent au pied d'une marine colorée, qui se prolonge par une plage de sable
fin frangée d'une pinède. De par la pureté de ses eaux et la richesse de son patrimoine qui font la passion de ses habitants,
Calvi se love au nord ouest de la Corse, tel un grain de beauté incrusté dans l'île de beauté. De par sa proximité privilégiée avec le continent (173 km des côtes niçoises)
et sa position stratégique au cœur de la Méditerranée, Calvi est ouverte sur le monde et les gens qui l'entourent. Située à moins de deux heures d'avion des principales capitales européennes,
comme Paris, Londres, Milan ou Amsterdam, elle offre le dépaysement de destinations lointaines.
Sur la côte, Calvi mue et chaque été revêt ses atours de Riviera pour accueillir la foule qui l'envahit. On dit que les habitants y trouvent leur compte.
A ceux qui se sont aventurés dans cette ville, je laisse en guise de réflexion cette description de Pierre Dominique (La Corse, 1935, Horizons de France) :
"... En montant, on pénètre dans le quartier haut entouré de murailles par une haute porte sur laquelle est gravée la devise de Calvi : Civitas Calvi semper fidelis (La ville de Calvi toujours fidèle).



Calvi la nuit

Après la porte et la voûte, on parvient à une espèce de chemin de ronde.
Alors, pour peu qu'il n'y ait pas de bateau dans le port, ni de fumée sur les eaux, vous voilà en plein XVI ème siècle. A vrai dire, beaucoup de maisons sont en assez mauvais état et peut-être le temps et l'abandon y sont-ils pour quelque chose, mais il paraît que le grand coupable est Nelson, qui, en 1794, écrasa la ville haute de ses bombes et, dans l'affaire, y perdit un oeil.

Des hommes allongés sur la pierre chaude du parapet rêvent en regardant la mer.
Des femmes sont assises dans l'ombre d'une église très blanche, enserrée, perdue entre les maisons avec lesquelles elle fait corps, les ruelles sont vides, le silence est d'une plénitude parfaite.
Le lieu s'arrondit en plein ciel et, comme haussé dans la lumière, dans la chaleur, au dessus des basses passions, offert au vent, au soleil, il semble fait pour alimenter les plus beaux rêves d'un enfant..." .

Extrait de Terres de Corse Gabriel-Xavier Culioli


Site de l'office du tourisme de Calvi http://www.tourisme.fr/calvi/

 

 

[ Voir un site au hasard | Voir la liste des sites | Ajouter votre site au webring ]



Droits d'auteur - Copyright Mentions légales Respect de la vie privée Utilisation des documents